Mélanie Aney, Sophro-Coach et Masso-Relaxologue

+33 (0)650 325 520

contact@melanie-aney.fr

SIRET 834430928 00020

Mentions légales

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube
Rechercher

L’alliance de la marche et de la Sophrologie

« Marcher », oui, mais pas seulement ! « Marcher en conscience » est une manière de se recentrer dans l’instant présent en mettant ses cinq sens en éveil, c’est observer à l’extérieur de soi en se servant de ses cinq sens pour observer à l’intérieur ce qu’il se passe dans notre corps, dans notre esprit et cheminer ( 😉) sur son chemin personnel, à la fois intérieur et extérieur dans la matière.

Se recentrer sur soi, c’est s’autoriser à Être, en tant que personne, dans l’action, l’action alignée à votre pensée. La randonnée, au-delà de l’activité physique qui permet de faire circuler, entre autres, fluides, énergies dans votre corps, de stimuler les points sensibles sous la voute plantaire liés à vos organes corporels, permet de se connecter à la nature environnante, peut-être que vous serez attiré par des paysages de campagne, de forêt, de montagne, à l’océan, allez vers ce qui vous parle à vous, ce qui vous inspire et vous apporte le plus de bien-être et de sensations positives et régénératrices.

Prendre soin de son corps et de son esprit

Associer la respiration à sa marche, choisir un environnement naturel qui vous parle, choisir des vêtements confortables, être présent à vos pas, aux sensations sous vos pieds (que vous soyez chaussés ou pieds nus), aux bruits de la nature, du vent, des animaux, et aussi au bruit intérieur (votre cœur qui bat, votre respiration qui est lente ou rapide), aux odeurs (des arbres, de l’air iodé, du sol, des fleurs, de la pluie), au toucher (océan, vent qui caresse votre visage, vos cheveux, le soleil qui réchauffe votre peau, arbres, feuilles, fleurs, animaux, peau), au goût (si vous pique-niquez, si vous cueillez des fruits sur votre chemin, si vous buvez de l’eau d’une rivière ou goutez la neige), au visuel (observez, soyez dans l’observation précise de la vie autour de vous et à l’intérieur de vous : observer dans le détail la forme des feuilles, des arbres, de leur forme, celles des nuages, la communication entre les animaux…) font de la randonnée un allié bien-être qui peut tout à fait être associé à un outil de sophrologie comme la respiration en conscience, l’Etre dans l’instant présent qui est le lâcher prise sur vos pensées négatives ou pensées simplement extérieures au moment présent. Si, à certains moments, vous sentez que votre esprit s’égare en chemin et repart dans vos soucis ou choses à faire, recentrez-vous sur votre respiration, qui rythme vos pas, reconcentrez-vous sur les sensations de votre corps.

La respiration est la base de la Vie dans votre corps

La respiration - depuis votre naissance jusqu’à la mort de votre corps physique - permet, entre autres, la régénération de vos cellules, de part l’air pur que vous respirez dans un environnement sain, elle permet de chasser les toxines et le stress cumulé. La respiration est impactée par nos actions, la maitriser permet d’obtenir des bienfaits sur de nombreux plans : physique, psychologique, émotionnel et spirituel.

Respirer ne doit pas être un acte isolé à des moments de grands stress et lorsque la respiration n’est plus que dans la partie supérieure des poumons, mais bel et bien un acte naturel qui fait partie de vous, en ouvrant votre cage thoracique et en choisissant une respiration complète, c’est-à-dire qui sollicite vos trois étages (abdomen ou diaphragme, thorax, sous-clavicule). Si l’école ne nous enseigne pas à respirer, c’est quelque chose que vous pouvez apprendre par vous-même en l’expérimentant. Au début, cela peut paraitre difficile, mais à force de pratiquer, vous obtiendrez un bien-être que vous pourrez apprécier et vous ne pourrez plus vous en passer cela deviendra naturel.

Le rythme que vous donnez à votre respiration dépendra certainement de l’intensité de votre marche, essayez alors de synchroniser vos pas à votre respiration, exercice pas évident au début lorsque l’on se lance, mais qui vous appartient, vous trouverez rapidement le rythme qui vous convient à vous. N’hésitez pas à consulter un médecin pour avis avant de vous lancer et/ou si vous connaissez des antécédents de problèmes cardiaques ou vasculaires.

Conseil pour mieux respirer

Je vous suggère également le livre de Dr. Denis Lamboley, « Bien respirer pour bien vivre », qui propose des exercices de respiration rythmée en fonction de vos attentes et besoins.

Pour certaines personnes qui ont des difficultés à Être dans cet état, vous pouvez écouter une méditation guidée spécifique à la marche en pleine nature, qui vous guidera justement dans vos débuts lorsque vous partirez pour une randonnée.

Partir à la découverte de nouveaux endroits vous ouvre à un horizon de possibles, à d’éventuelles nouvelles sensations, prises de conscience et rencontres de toutes sortes.

Laissez-vous guider par votre cœur, par vos envies, si vous vous approchez d’un arbre, osez le toucher, fermez les yeux, abandonnez-vous aux sensations, à la communication avec la nature, fermez les yeux, respirez, imaginez sous vos pieds des racines profondément ancrées dans la terre tout comme cet arbre devant vous sur lequel vous posez vos mains. Ecoutez, sentez, observez, l’énergie qui part en dessous de vos pieds dans cette terre nourricière, de la voute plantaire vous traverse et s’élève au ciel. C’est nourrissant, purifiant, ressourçant. Sentez comme la liberté vous parcoure, sentez la légèreté, sentez le bien-être intérieur de manière instantanée !

La sophrologie sur les sentiers de montagne

Vous êtes en montagne ? Sentez-vous la fierté et la confiance qui grandit à chaque étape parcourue, à chaque pas posé l’un après l’autre, vous permettant de monter jusqu’en haut du sommet ? Peu importe le nombre de fois où vous devez vous arrêter pour reprendre votre respiration ou pauser la marche afin de profiter pleinement du calme environnant. Ce qui compte c’est la manière dont vous accédez au sommet, l’intensité, l’énergie, l’intention posée derrière chacun de vos pas et la force intérieure que vous gagnez à avancer. Voyez l’atteinte du sommet comme l’atteinte de vos rêves dans votre vie dans la matière. Chaque étape à gravir coïncide à vos étapes de vie pour atteindre tel ou tel objectif. Sérénité et calme intérieur, joie et courage, force et confiance jalonnent votre parcours en marchant vers le sommet de la montagne et dans la vie c’est semblable à cette démarche : peu importe l’objectif que vous vous fixez, autorisez-vous à passer par des étapes qui sont écologiques, mesurables, accessibles, simples, réalistes et temporelles pour vous et uniquement pour vous, afin de les passer chacune en toute sérénité et confiance, afin d’atteindre votre objectif final.

La sophrologie partout

Et si, un jour, vous sentez le besoin de marcher dans la nature mais que vous ne pouvez pas, installez-vous simplement dans un endroit calme et confortable, fermez les yeux, respirer profondément en inspirant par le nez laissant l’air parcourir vos poumons, alors que votre cage thoracique est aussi en mouvement et masse vos organes, votre ventre qui se gonfle tel un ballon et en expirant par la bouche jusqu’à vider complètement l’air contenue dans vos poumons et abdomen en finissant par une contraction de votre périnée, puis imaginez-vous lors de votre dernière randonnée, reposez le décor, l’ambiance, l’environnement, visualisez-vous, revivez chaque instant et laissez-vous guider. Une vingtaine de minutes suffira à vous ressourcer et à vous pauser avant de reprendre le cours de votre journée en toute sérénité.

Pour les amoureux des animaux, n’oubliez-pas de partager avec votre fidèle ami chacune de vos randonnées, le plaisir partagé vous donnera à chacun toujours davantage d’amour.

De cette activité physique qui peut sembler banale au départ, ajoutez-y de la conscience et vous découvrirez des merveilles insoupçonnées et expérimenterez cette découverte ou redécouverte de votre Être, de vos forces intérieures !

Pour finir vos randonnées en beauté, pensez à vous étirer et bien sûr à vous hydrater (pendant l’effort et après) même à vous faire masser pour relâcher les tissus et fascias ! L’alimentation a un rôle également majeur et le choix de vos aliments a une incidence sur votre respiration, votre état corporel et mental (esprit, pensées), votre taux vibratoire.

3 vues